Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on nov 8, 2013 in Interview |

Jean-Loup DABADIE

Jean-Loup DABADIE

Interview
Jean-Loup DABADIE
 Une rencontre qui ne nous laisse pas indifférent, celle de Jean- Loup Dabadie, Ecrivain – Journaliste – Parolier de chansons et sketches,
télévision, théâtre, cinéma … Est de celle que l’on oublie pas.Sous notre soleil exactement azuréen et accompagné de sa charmante épouse Véronique ;MB : Nous manquons de temps, nous irons à l’essentiel ; Où peut-on vous trouver en ce moment ?Jean-Loup Dabadie :Un petit peut partout autour de nous :

En tournée dans le sud : “Julien Clerc”.

dabadie1
Véronique DABADIE, Martina BERNARDI,
et Jean-Loup DABADIE

MB : Nous sommes allés l’écouter… :

Jean-Loup Dabadie : Vous avez chanté en choeur avec Julien ?! : “Quel Jeu elle joue…”

MB : Oui, bien-sûr, on connaît bien vos chansons. (Si loin de tout, Et tout à coup, Joue contre joue…)

JLD : En tournée en ce moment dans le sud : Enrico Macias, Bientôt Guy au Cirque d’hiver, Guy Bedos pour un “fifty-fifty” (Dabadie/Bedos), pour notre plus grand bonheur…

MB : Vous êtes toujours en écriture, quels sont vos projets immédiats ?

JLD : Vous allez retrouver une pièce de théâtre. Nous sommes en préparation d’un manuscrit à quatre mains avec mon épouse
Véronique pour “Conversations avec Jean- Loup” qui paraîtra début 2007 aux Editions Cherche Midi.

MB : Vous ne vous arrêtez jamais de travailler ?

JLD : Mon travail, c’est aussi ma passion.

MB : Vous avez environ 300 chansons à votre palmarès, comment faites-vous pour passer de textes de chansons à l’écriture de
scénari ?

JLD : Là, j’ai mon petit secret que je ne vais pas vous livrer…

MB : Vous avez écrit votre première chanson pour Serge Reggiani “Le petit garçon”…
Véronique rajoute : Et la dernière ! “Le temps qui reste”. La boucle était bouclée… Surtout lorsqu’on connaît bien les paroles de cette chanson. Le hasard n’a vraiment plus de place”.

Véronique parle de J.Loup son mari : Un de nos amis a dit de J.Loup :

Il est “mélancomique”. Joliment dit, une dénomination qui lui sied à merveille.

Martina Bernardi