Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on nov 6, 2013 in featured, Livre |

Un choix de livres

Un choix de livres

 

LA PETITE ROUSSE

 Editions Saint Honoré PARIS

COUV (1)

 

COUV (2)

 

Céline DION
SUBLISSIME

Pour essayer d’aborder Céline Dion, il faut s’armer de patience, d’abandon parfois puis revenir et continuer de s’acharner. Quels sont cette armada, ces ignorants qui s’opposent alors que tout est fait dans les règles de l’art ? À savoir : passer par une production régionale, puis nationale, puis internationale (mon anglais scolaire me sauve encore)… J’ignore encore que Céline Dion a sa propre maison de production ! Il faut bien s’obstiner pour la rencontrer, comme un pit-bull à des chimères, mais puisqu’il n’y a que le résultat qui compte… Il me faut continuer… Et là, comme à sa quasi-unanimité, nous nous trouvons face au : « con qui dit NON ! » Pourquoi ? Ce n’est pas compliqué.

À ce Monsieur qui vient d’une agence de sécurité quelconque que tout le monde ignore (peut-être lui-même…). Appelé par la municipalité, il est inratable de lire à l’arrière de son tee-shirt écrit blanc sur noir et en gros caractère : SÉCURITÉ (histoire de nous rappeler qu’il est là pour ça), ses recommandations se résument en quatre lettres, dire : NON !

Alors il dit : NON !

Il ne sait pas pourquoi, il ne cherche pas à savoir… Avec sa carrure athlétique, sa mission s’arrête là.

 

C.Dion & Moi

A propos de l’auteure : Martina Bernardi

Martina Bernardi

Après avoir vécu une vie de femme et de maman bienveillante, son mariage « prend l’eau ».

Au moment où elle entame une nouvelle vie, un soir de printemps, une rencontre va faire basculer sa vie professionnelle et personnelle. La petite rousse est la caricature d’une jeune femme journaliste-reporter venant de la presse écrite et qui au cours de son exercice rencontre plusieurs personnalités venant du cinéma, du théâtre ou de la variété. Sa spontanéité et son audace vont lui valoir certaines situations inattendues…

 

Céline DION
SUBLISSIME

Pour essayer d’aborder Céline Dion, il faut s’armer de patience, d’abandon parfois puis revenir et continuer de s’acharner. Quels sont cette armada, ces ignorants qui s’opposent alors que tout est fait dans les règles de l’art ? À savoir : passer par une production régionale, puis nationale, puis internationale (mon anglais scolaire me sauve encore)… J’ignore encore que Céline Dion a sa propre maison de production ! Il faut bien s’obstiner pour la rencontrer, comme un pit-bull à des chimères, mais puisqu’il n’y a que le résultat qui compte… Il me faut continuer… Et là, comme à sa quasi-unanimité, nous nous trouvons face au : « con qui dit NON ! » Pourquoi ? Ce n’est pas compliqué.

À ce Monsieur qui vient d’une agence de sécurité quelconque que tout le monde ignore (peut-être lui-même…). Appelé par la municipalité, il est inratable de lire à l’arrière de son tee-shirt écrit blanc sur noir et en gros caractère : SÉCURITÉ (histoire de nous rappeler qu’il est là pour ça), ses recommandations se résument en quatre lettres, dire : NON !

Alors il dit : NON !

Il ne sait pas pourquoi, il ne cherche pas à savoir… Avec sa carrure athlétique, sa mission s’arrête là.

Martina Bernardi