Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Juil 7, 2019 in TOULON et ses environs | 0 comments

BAYAMO 2019

Festival Cubain Bayamo, 20 ans déjà !

Le 20ème Festival Cubain Bayamo s’est achevé samedi soir au Fort Balaguier, l’occasion unique de voir certains des meilleurs groupes cubains et de mieux connaître une culture transnationale foisonnante.

La Charanga Habanera, ça déménage !

Les 20 ans de Bayamo coïncident avec les 30 ans de la Charanga Habanera de David Calzado, qui clôturait le Festival samedi soir. Sept musiciens, quatre danseurs et David Calzado. En lunettes de soleil, chaînes en or et T-shirts noirs mettant en valeur leur musculature, les danseurs chantaient à tue-tête en effectuant des chorégraphies parfaitement synchronisées et prenant des poses lascives pour le plus grand bonheur de ces dames. Florence, 55 ans, était venue avec sa sœur et sa nièce. « Ils sont beaux, jeunes et ça brasse sur scène », disait-elle appréciative.

Un succès qui perdure

Le festival d’envergure régionale, seul 100 % cubain en France, a remporté cette année encore un grand succès. « Le public est fidèle d’une année sur l’autre, qu’il soit local ou pas, car ce festival est une attraction supplémentaire sur le territoire », expliquait son organisatrice Marie-Hélène Jimenez tout en faisant remarquer que cela n’a pas été évident de durer si longtemps. Qui plus est, le changement de lieu du Fort Napoléon au Fort Balaguier il y a deux ans a diminué la jauge. «  Le Conseil départemental a alors doublé son soutien financier ; le Conseil régional, la ville et les partenaires privés ont tous augmenté ou au moins maintenu leurs subventions et cela même en temps de crise. Un grand merci à eux ! »

Programmation 2019

Pour cette édition d’anniversaire, Marie-Hélène Jimenez a voulu proposer la même programmation qu’il y a 20 ans. Le groupe Alternativa s’est reconstitué pour l’occasion et, par chance, les autres groupes étaient en tournée. A part Vocal Sampling, qui s’est produit un soir en Avignon, il s’agit pour les autres groupes de leur unique concert en France, voire en Europe pour Anacaona, qui n’y était pas retourné depuis la naissance du Festival Bayamo il y a 20 ans. 

Musique, mais pas que

Le Festival Bayamo est assorti chaque année de stages de salsa à la Maison Jean Bouvet sur les deux week-ends. Cette année, l’accent a été mis sur les arts plastiques. Une exposition de l’artiste cubaine Aconcha a été proposée en collaboration étroite avec la Métropole.* Le vernissage du 9 juillet à la Villa Tamaris Centre d’art, suivi du concert de Caña Santa sur la terrasse, a permis la rencontre de deux publics différents, dans un esprit d’échange entre arts contemporains et arts traditionnels « Le public de la Villa Tamaris a découvert la musique cubaine et celui du festival a pour sa part pénétré dans ce lieu dédié aux arts plastiques qu’est la Villa Tamaris. Des gens se sont rencontrés qui ne l’auraient pas fait autrement », s’est réjouie Marie-Hélène Jimenez. 

Une culture transnationale

« Merci aux bénévoles et merci à mon mari car, si le festival fête ses 20 ans, nous fêtons les 20 ans de notre rencontre. Jorge m’a fait connaître au plus près et aimer la culture cubaine. Dans ce pays, la culture est au centre de la société et le fruit du métissage réussi entre Europe, Afrique et Amérique, sans oublier l’Asie avec l’influence chinoise. Voilà pourquoi cette culture touche tout le monde. »

Myrto Konstantarakos, le 21 juillet 2019

* Exposition du 10 juillet au 1er septembre inclus, du mardi au dimanche de 1430 à 18h30

Plus d’infos:

RENDEZ-VOUS L’AN PROCHAIN !

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *