Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on juil 20, 2014 in Interview, TOULON et ses environs |

NILDA FERNANDEZ

NILDA FERNANDEZ

NILDA FERNANDEZ

Samedi 19 Juillet à SANARY

Sur l’esplanade de SANARY, Nilda Fernandez est apparu entouré d’abord seul, puis entouré de ses musiciens,  le Gang des Lyonnais,

(Violon, basse, guitare, batterie).

Des mots, des mélodies s’enchaînant et entraînant le public dans l’émotion que le chanteur sait transmettre naturellement.

Quelques phrases lancées en introduction avant une chanson qui a marqué une histoire, et nous sommes transportés dans le rythme qui suit et qui fait le concert.

Avant de quitter la scène, Nilda Fernandez se rapproche de ces personnes qu’il aime et qui ont été présentes, faisant « tomber » les barrières de sécurité dressées, afin de distribuer des poignées de mains, des photos pour le plaisir de tous, un moment de partage.

A la fin du concert, et à la demande de son public, le chanteur n’hésite pas à prendre la pose photo avec chaque personne qui lui demande.

Nilda Fernandez est tout simplement généreux.

 

RENCONTRE

MB: Pour vous, les mots ont une grande importance, cela revient souvent :

NF : « Tout gamin, venant d’Epagne,  j’ai dû apprendre la langue française, c’est important de se faire comprendre. Les mots sont un échange principal entre deux êtres. Nous aimons, nous inventons les mots, on parle. L’être humain ment aussi, les mots font véhiculer des choses ».

MB : Vous êtes plutôt dans l’être que dans l’avoir, cela se ressent :

NF : « Quand j’ai commencé à avoir du succès, très vite, j’ai remarqué quelque chose ; L’être humain se concentre sur ce qu’il a. C’est la peur de perdre. C’est légitime d’avoir peur de perdre, mais ça paralyse beaucoup. De toute façon, on perd la vie, ça, c’est une évidence. »

MB : Qu’est ce qui vous inspire dans la création d’une chanson ? :

NF : « C’est sans préméditation, c’est quelque chose qui vient « comme ça ». L’écriture est l’évacuattion de quelque chose, comme ce qui dérange, ou physiquement fait transpirer par exemple, je crois que chacun est dans l’évacuation, que ce sont des moments, des choses dont tout le monde a besoin ».

MB : Qu’est ce qui vous révolte ? :

NF : « Au niveau mondial, il existe une espèce de menace qui plane autour de nous, il ne se passe rien pour palier à cala. Nous n’y pouvons rien, cela me désespère ».

MB : Vous interprétez des chansons sur la famille, que représente t-elle pour vous ? :

NF : « La famille est importante, la famille, c’est ce qu’on en fait ».

Martina BERNARDI

 

P1120440 (Copier) P1120433 (Copier) P1120444 (Copier) P1120453 (Copier) P1120462 (Copier) P1120467 (Copier) P1120471 (Copier) P1120472 (Copier) P1120473 (Copier) P1120487 (Copier) P1120496 (Copier) P1120497 (Copier)